Travail d'une force
 

I. Travail d'une force constante

1. Exemple

Soit un chariot se déplaçant sur un trajet rectiligne AB sous l'action d'une force . Intuitivement, on constate que les effets de la force dépendent de:

Nous allons étudier dans les paragraphes ci-dessous une grandeur physique qui caractérise les effets d'une force: le travail.

2. Définition

On appelle travail d'une force constante , lors d'un déplacement rectiligne de son point d'application, le produit scalaire de la force par le déplacement . On le note WAB().
 

 

 

 

 

Avec  

WAB()

Travail de la force en joules (J).

Déplacement du point d'application de la force en mètres (m).

a

Angle existant entre les vecteurs et .

Remarque: Une force ne travaille pas si:

3. Travail moteur - Travail résistant

La travail d'une force est une grandeur algébrique (W peut-être positif, négatif ou nul). Trois cas sont possibles:

II. Travail du poids d'un corps

Soit un solide S de poids se déplaçant d'un point A d'altitude zA vers un point B d'altitude zB. La trajectoire AB peut être découpée en une infinité de petits vecteurs déplacements élémentaires (voir schéma).

Le travail du poids du solide S s'écrit:
 

WAB()

  =  

WMoM1() + WM1M2() + ... + WMn-1Mn()

 

  =  

. + . + ...+ .

 

  =  

.( + + ... + )

 

  =  

.

  

 

 

WAB() = P.AB.cos(a)

  =>  

WAB() = m.g.AB.cos(a)

Or AB.cos(a) = zA - zB

  =>  

 WAB() = m.g.(zA - zB)

 

 

 

 

 

 

 

Avec  

WAB()

Travail du poids en joules (J)

m

Masse du solide en kilogrammes (kg)

zA et zB

Altitude des points A et B en mètres (m)

Remarques:

III. Travail d'une force constante

Un raisonnement analogue au II. peut être effectué avec toute force constante.
 

IV. Cas d'un solide en translation

Soit un solide S glissant avec frottement sur un plan horizontal. Ce solide est soumis à 3 forces:

Le solide se déplace sur une distance AB. Soit =+N+ la résultante des forces qui lui sont appliquées. La somme des travaux des forces appliquées au solide s'écrit:
 

WAB() + WAB(N) + WAB()

  =  

. + N. + .

 

  =  

 (+ N + ).

 

  =  

 .

Pour un solide en translation, la somme des travaux des forces appliquées au solide est égale au travail de la résultante de ces forces.

V. Puissance d'une force

1. Exemple:

Pour soulever une charge S d'une hauteur h, une grue est plus efficace qu'un homme (la grue met moins de temps que l'homme). Pourtant, le travail effectué par la grue est le même que celui effectué par l'homme. On dit que la puissance de la grue est supérieure à celle de l'homme.

2. Définition

Soit une force qui effectue un travail W() en une durée Dt. On appelle puissance moyenne de la force le rapport:

 

 

 

 

Avec  

Pm()

Puissance de la force en watts (W)

WAB()

Travail de la force en joules (J)

Dt:

Durée du parcourt de la force sur le trajet AB en secondes (s).

Exercices | Liste des fiches | Accueil